Les coulisses d'un musée : activité intense !

Publié le 14 Juillet 2016

Déjà 7 semaines de stage au MNHA du Luxembourg.

14 juillet : 11 degrés, pluie, je survis !

Plus sérieusement, le temps passe très vite car beaucoup de choses se passent dans les coulisses d’un musée.

La semaine dernière nous avons réalisé le montage d’une exposition de grands formats contemporains avec toutes les contraintes que cela impose.

Nous avons monté le châssis d’une peinture d’André Fougeron mesurant 3,46 x 5,47 m, qui est stockée roulée, et nous l’avons tendu. Ce fut une après-midi bien sportive avec pinces à tendre et agrafeuse (les bleus aux genoux sont là pour le prouver haha) ! Nous étions trois et cela a représenté environ 3h de travail.

Un diaporama avec toutes les photos du montage de la peinture devrait bientôt être en ligne sur le site d’un journal luxembourgeois !

Sortie de la caisse de la toile stockée roulée

Sortie de la caisse de la toile stockée roulée

Toile tendue sur son châssis (monté aussi sur place)

Toile tendue sur son châssis (monté aussi sur place)

André Fougeron, « Le 18 mars 1871, l’enterrement du fils de Victor Hugo », 1952

André Fougeron, « Le 18 mars 1871, l’enterrement du fils de Victor Hugo », 1952

J’ai également eu l’occasion d’installer une peinture particulière car elle se compose de 11 pièces (cf photo).

Si vous voulez plus d’info plusieurs journaux luxembourgeois ont publié des articles !

Jacques Monory, Les voyeuses

Jacques Monory, Les voyeuses

Niveau vie sociale au musée, j’ai eu la chance de pouvoir participer à deux vernissages d’expositions.

Le premier était celui de l’exposition "Wim Delvoye" au MUDAM (Musée d’art moderne) pour laquelle nous avons transporté et installé deux oeuvres. La première était la Rose des Vents dont je vous avais parlé la dernière fois ; la seconde était un « chantier » constitué d’une multitude de sculptures en bois. Après avoir nettoyé chaque pièce, nous les avons emballé et une fois sur place nous avons mis en place l’oeuvre.

Lors de cette inauguration j’ai eu la chance de voir le prince héritier du Luxembourg et sa femme qui ont visité l’exposition accompagnés de l’artiste en personne !

La bibliothèque, Wim Delvoye

La bibliothèque, Wim Delvoye

Camion grandeur nature entièrement ciselé, Wim Delvoye

Camion grandeur nature entièrement ciselé, Wim Delvoye

Le second vernissage était celui de l’exposition « Pont Adolphe, 1903 » au Musée Draï Eechelen, lié au MNHA et qui a donc le même dépôt, le même service de restauration … etc. A cette occasion j’ai assisté aux discours du directeur du musée et du secrétaire d’état à la culture. Un film a été diffusé pour présenter l’exposition, mais ... en Allemand ! alors je n’ai pas compris grand chose, hahahaha (au Luxembourg tout le monde parle 3 ou 4 langues, no souci pour le public). Le film va être synchronisé en français et en anglais, alors une deuxième visite va s’imposer.

En parallèle de tout cela je continue la restauration de plusieurs tableaux, principalement des artistes luxembourgeois qui me permettent de découvrir l’histoire et l’art luxembourgeois ! Je suis ainsi confrontée à des problématiques différentes selon les cas, de l’allègement de vernis à la retouche, en passant par des nettoyages et des « ré-encadrements ».

Pour un tableau en particulier, j’ai commencé par un décrassage, puis j’ai réalisé un allègement de vernis qui était particulièrement oxydé. Après cette opération effectuée, je me suis rendue compte qu’il restait encore une couche de protection. En effet le vernis qui avait jauni avait été appliqué sur une ancienne couche de crasse, celle-ci bloquait donc le solvant utilisé pour le premier allègement de vernis ; la stratigraphie était donc particulière et nécessitait un protocole adapté qui fut intéressant à réaliser.

Je pense bien à vous aux quatre coins du monde et de la France !

Pas de 14 juillet ici pour nous (c’était le 23 juin au Lux), alors pour celles qui sont en France profitez bien de votre jour de fête nationale et peut être de votre grand weekend. J’espère apercevoir un feu d’artifice ce soir ...

Äddi ! (au revoir, en luxembourgeois)

Rédigé par Leslie B.

Publié dans #Peintures, #Musée, #Luxembourg, #Expositions

Repost 0
Commenter cet article